Totems, écritures de verre

Évocant le vague souvenir d’une écriture ancienne ou à venir, j’ai dessiné sur des plaques de verre superposées l’une derrière l’autre, la mémoire d’un alphabet imaginaire.

Au rythme capricieux d’une pointe sèche, lettres, chiffres, caractères ou signes s’enchevêtrent dans d’infinis entrelacs pour se fondre dans une géométrie aux contours fantasques.

Cent fois, mille fois raturés, biffés, la matière perd peu à peu de sa substance première révélant au jeu d’ombre et de lumière tous les stigmates d’une trace, d’un souvenir, d’une empreinte.

Dans ce brouhaha alphabétique, symbole de notre ère nouvelle ou informer, communiquer, transmettre, émettre se bousculent sans distinction , sans souci des frontières , dans ce confus décryptage des temps moderne, j’ai imaginé ces longs tissus d’écritures à l’assaut de l’espace et du temps comme les vestiges d’une archéologie future.

DSC_8345 copie-BR copie.jpg
DSC_8227 copie_BR copie.jpg
DSC_8268 copie_BR copie.jpg
DSC_8277 copie_BR copie.jpg
DSC_8545-BR copie.jpg
DSC_8483 copie-BR copie.jpg
DSC_8499 copie-BR copie.jpg

 Céramique gravée sur verre :

- Totems : 1m33 x 11cm

- Diptyques : 65 cm x 11 cm

- Triptyques : plié : 65 cm x 11 cm ; 

  déplié : 65 cm x 33 cm

- Petits totems : 40 cm x 7,5 cm 

"Enfants nés d'un alphabet d'argile, les lettres glissent et se répètent indéfiniment sur les parois lisse d'un verre. Lisible, illisible, devant derrière, enchevêtrée, superposée, projetée, c'est au rythme capricieux de l'ombre et de la lumière que se conjuguent en transparence l'empreinte éphémère d'un verbe, d'une trace ou d'un signe. Dans ce brouhaha alphabétique de notre Babel des Temps moderne, j'ai inventé nombre d'alphabets comme autant de témoins d'une archéologie future. "Écriture de verre" est à l'image du signe infini, infinie histoire des Hommes qui ne cesse de se répéter, et où leur dessein n'est autre que de confondre le mythe à la réalité".